Archives de catégorie : Système

Linux : Forcer ou restaurer la résolution des polices de caractères

Sous Linux, lorsque l’on installe les drivers propriétaires de sa carte graphique Nvidia (paquet nvidia-driver, qui désactive le driver libre nouveau), il est possible de se retrouver dans une situation où la définition globale de l’écran est correcte (si vous avez de la chance) mais où la résolution des polices de caractères de l’interface est beaucoup trop élevée. C’est juste que le driver Nvidia a décidé de les calculer lui-même, et qu’il fait de la merde. Le résultat, c’est que toute l’interface a l’air énorme, bien que la résolution d’affichage semble correcte (i.e. les icônes sont affichées avec un niveau de détail normal).

On peut vérifier la résolution des polices de caractères actuellement utilisées avec la commande suivante :

cat /var/log/Xorg.0.log | grep -i dpi

qui renverra, entre autres, quelque chose du genre :

[    18.242] (--) NVIDIA(0): DPI set to (139, 144); computed from "UseEdidDpi" X config

Pour résoudre le problème, on peut bien sûr aller dans les réglages de son gestionnaire de bureau pour forcer la résolution des polices. Dans KDE, c’est dans « Configuration du système », « police », « forcer le PPP des polices ». La valeur standard, chez moi, se situe vers 96 (ajustez selon votre niveau de presbytie).

Toutefois, ça ne résoud le problème que pour le gestionnaire de bureau (KDE, Gnome, Cinnamon ou je ne sais quoi), mais pas pour l’ensemble du système X et notamment pas pour votre gestionnaire de session (écran d’authentification). Il est donc plus utile d’aller faire le réglage directement à cet endroit, puisque c’est ce composant qui va lancer le serveur X.

Dans sddm, il faut aller ajouter la ligne suivante à /usr/share/sddm/scripts/Xsetup :

xrandr --dpi 96

et rebooter le système (ou juste relancer le service sddm, je suppose — non testé, j’ai la flemme).

Sources :

Ubuntu 12.04 : réactiver l’hibernation

L’hibernation est désactivée par défaut pour tout un ensemble de machines. Pour la réactiver (si l’hibernation fonctionne correctement sur la machine en question), il faut éditer (ou créer) le fichier /etc/polkit-1/localauthority/50-local.d/com.ubuntu.desktop.pkla pour y ajouter :

[Re-active lhibernation]
Identity=unix-user:*
Action=org.freedesktop.upower.hibernate
ResultActive=yes

Source chez Korben

Linux : quelques raccourcis clavier utiles

  • Ctrl + Alt + Fn : bascule sur le terminal n (7 pour l’interface X)
  • Ctrl + Alt + Backspace : tue le serveur X
  • Alt + Print + S : synchronisation des disques (pour éviter les pertes de données, équivalent de sync)
  • Alt + Print + U : remontage des systèmes de fichier en lecture seule
  • Alt + Print + B : reboot
  • Alt + Print + K : tue tous les processus de la session courante (serveur X inclus)

Linux : « error: no video mode » sur un LVM chiffré

Si vous avez installé Linux sur un LVM chiffré, il est possible que GRUB refuse de se lancer en affichant cette erreur. C’est dû au fait que GRUB démarre depuis une partition /boot et que certains fichiers dont il a besoin sont sur /usr/share/grub, qui est sur un volume encore chiffré, donc inaccessible.

Pour ce qui est de l’accès immédiat au système, un Ctrl-Alt-Suppr devrait vous renvoyer sur un GRUB fonctionnel. Pour résoudre le problème par contre, il vous faudra copier les fichiers de police dans un endroit accessible :

$sudo cp /usr/share/grub/*.pf2 /boot/grub/

Ensuite, éditez /etc/default/grub pour pointer sur une police disponible :

GRUB_FONT="/boot/grub/unicode.pf2"

Puis demandez à GRUB de prendre en compte la nouvelle version de votre fichier de configuration :

$sudo update-grub

Plus de détails ici.

Linux : changer le mot de passe d’un volume LVM chiffré

On suppose que le volume chiffré est sur /dev/sda5. Il faut d’abord utiliser la commande suivante pour ajouter un nouveau mot de passe sur un des 8 slots de LUKS :

#cryptsetup -v luksAddKey /dev/sda5

On commence par donner le mot de passe initial, LUKS identifie le numéro de slot sur lequel il est enregistré (supposons 0), à condition d’avoir utilisé l’option -v.
LUKS demande alors un nouveau mot de passe, qui sera attribué à un nouveau slot. Il faut alors détruire l’ancien slot (0) pour annuler l’ancien mot de passe :

#cryptsetup -v luksKillSlot /dev/sda5 0

Il faut pour cela fournir le nouveau mot de passe, ou encore tout autre mot de passe valide sur un slot autre que 0. Après cette opération seul le nouveau mot de passe (et tous les autres qui pourraient éventuellement préexister) demeure valide.

Lire des DVD avec CSS sous Ubuntu

Par défaut, les bibliothèques CSS permettant de déchiffrer les DVD protégés ainsi ne sont pas installées sous Ubuntu (ou Debian), parce qu’elles ne sont pas libres. Par contre, le package libdvdread4 (ou son successeur) inclut un script d’installation de ces bibliothèques. La commande suivante permet leur installation :

sudo /usr/share/doc/libdvdread4/install-css.sh